Catégories
The Rebuntu House

AU COMMENCEMENT ÉTAIT L’ÉCOUTE

Par SadraK Pondi

Dieu était l’Écoute et l’Écoute était Dieu. 
Tout ce que l’on a fait de bon a été fait pour elle grâce à elle.

Depuis la découverte de plantes médicinales, jusqu’aux sublimes recettes de cuisines.

L’Écoute des éléments et des forces qui se manifestent dans la nature a instruit l’Homme en mouvement. 

Parce qu’elle exige un certain sens du sacrifice et de la retenue, l’Écoute a quelque chose d’héroïque et de romantique.  

Au premier jour du monde déjà elle savait ce qu’elle voulait. Accueillir les subtilités, toutes les subtilités musicales du verbe Être.

 À ce jour, elle a offert toutes sortes de chances aux verbes. Tous les verbes de toutes les langues. 

Tous les groupes. 

9ème,

8ème,

7ème,

6ème,

5ème,

4ème,

3ème,

2ème,

1er groupe. 

Verbes noirs, blancs. 

Bamis. Bétis. Bassas.

Nordistes, sudistes, ouesstistes, centristes, esstistes. 

C’est connu de tous ceux qui ont l’oreille fine.

 L’Écoute a révélé des trucs de ouf à tous les verbes qui se respectent. À vrai dire, elle flirte avec peu de gens.

L’écoute profonde,

 elle est rare. 

C’est un passe temps pour grands patients.

Écouter les arbres.

Écouter les animaux.

 Écouter le souffle du monde. 

Écouter la mélodie de l’eau le matin à l’heure du bain.

Entendre ce que disent les joies qu’elle procure. 

Écouter les cailloux, écouter les pierres.

Bien sûr, y a pas que les politiciens et les journalistes qui ont beaucoup à dire. 

les roches aussi ont un programme politique, un programme poétique prospère.  

Dans la nature tout dit quelque chose.

Tout s’exprime. 


Celles qui savourent

l’Écoute sont les confidentes aimées des diseuses et des diseurs infatigables que sont les grandes vies et les vies minuscules qui grouillent partout en nous, partout autour de nous.

  Ceux qui aiment écouter sont les confidents des éléments moteurs de nos amours. 

La pluie par exemple dit quelque chose des orgasmes enchanteurs, enfanteurs. 

À l’écoute de certains rochers on apprend des choses sur l’âge du monde. 

Il apparaît que le temps est vieu,

 jeune heureux 

et invincible

comme Hangaa-Le-Soleil.

 Un vrai romancier à l’ancienne Lui. 

Il a toujours un way à dire à ceux qui kiffent l’écouter. 

Le soleil est un confident formidable. 

Chaque matin il réactualise ses voeux, 

sa flamme, son jeu. 

Chaque jour le soleil

régénère une histoire du don de soi. 

Un kif de feu papa. 

C’est sage, c’est fort, c’est fou, c’est unique, c’est incandescent, c’est vif, c’est brillant, c’est furieux, c’est vital, c’est plus fort que les vanités ordinaires à la mode.

Tous ces conflits de races, tribus, religions, partis politiques et luttes des classes.

Le soleil les surclasse.


Des fois j’oublie que la fonction première de ma bouche n’est pas le bavardage intempestif. 

J’oublie que la bouche a d’abord servi à me nourrir, me révéler le goût de la voie lactée. 

Combien de belles âmes oublient

qu’avant même qu’elles sachent trop parler elles plongeaient déjà leurs bouches dans les seins de leurs mères pour en tirer du pur lait gratuit ? 

Qui leur a appris à faire ça ?

L’Écoute. 

Elles ont écouté l’intuition première.  
Écouter pour capter ce que dit la voie du lait maternel et ce que murmure la rosée du  matin fraternel. 
Entendre ce que disent les fausses notes, les harmonies pures et les silences fertiles. Fragiles. 
Vivre toujours au plus près

de soi-même. 

Écouter l’Être

dans sa totalité,

 sa globalité, 

sa complexité.

 Entraîner les oreilles 

à l’Écoute de toutes 

les variations du temps. 


Qui nous a même fait croire qu’au commencement était La Parole ? 

Il venait d’où ce prophète bavard ? 

Ma génération croûle sous le poids des mots importés de partout. 


Pourtant chaque instant de vie ici le rappelle doucement : 

Au  commencement était l’Écoute silencieuse de soi,

L’Écoute était Dieu,

Et Dieu 

était 

l’Écoute

 elle-m’aime m’aime m’aime

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *